Crassimurex calcitrapa

                        Crassimurex calcitrapa
                                                    LAMARCK  1803

    Synonyme: Murex (Poirieria) calcitrapoides
    Anciennement: Hexaplex calcitrapoides


          Embranchement des Mollusques
          Classe des Gastropodes
          Sous-classe des Caenogastropodes
          Ordre des Hypsogastropodes
          Sous-ordre des Néogastropodes
          Super-famille des Muricoïdes
          Famille des muticidés


Cliquer sur les images pour les agrandir
                            c-calci1.jpg                    c-calci2.jpg                    c-calci3.jpg

                                                     c-calci4.jpg                                   c-calci5.jpg  
          La famille des muricidés regroupe des coquilles presque aussi larges que hautes avec des tours anguleux formant une carène, le dernier d'entre eux bien plus grand que les autres. Il se termine du coté antérieur par une pointe effilée qui se prolonge en un court canal oblique presque rectiligne. Sa surface est ornée de cordons spiraux chargés de nodosités parfois épineuses, l'un d'entre eux plus marqué et plus épineux près de l'extrémité antérieure.
          La carène porte de nombreux tubercules souvent épineux. L'ouverture est ovale, à paroi lisse et arrondie du coté de l'axe de la coquille.

          C.calcitrapa est une espèce de taille modérée, 4 à 5cm au maximum, dont la carène porte environ huit fortes épines par tour, creusées latéralement en forme de gouttière. La face supérieure des tours présente des ondulations obliques et irrégulières tandis que le dernier tour est orné de huit à dix cordons spiraux que recoupent les prolongement des épines de la carène, formant de petites excroissances à leurs intersections. La superposition de toutes ces ornementations donne un aspect hérissé et échevelé à la coquille.
 
barre.jpg
          - Les deux premières photos montrent un exemplaire de 2cm de haut, de face et de dos.
          - La troisième montre un agrandissement de l'ouverture du même exemplaire. On y voit en particulier la dernière épine creusée en forme de gouttière, ainsi que le cordon spiral renforcé près de l'extrémité en bas à gauche.
          - La quatrième montre le détail de l'ornementation du dernier tour.
          - Enfin la dernière photo montre une vue de dessus d'un autre exemplaire.
               Ces deux échantillons proviennent d'un gisement Lutétien des environs de Beynes (Yvellines).

             Retour en page d'accueil.

             Retour à l'index systématique.

             Retour à l'index alphabétique.