Ringicula ringens

                          Ringicula  ringens
                                                    LAMARCK  1804

    Anciennement: Auricula ringens


          Embranchement des Mollusques
          Classe des Gastropodes
          Sous-classe des Hétérobranches
          Ordre des Prosobranches
          Sous-ordre des Allogastropodes
          Super-famille des Ringiculoïdes
          Famille des ringiculidés


Cliquer sur les images pour les agrandir
                                                 r-ringe2.jpg                       r-ringe3.jpg 

          La famille des ringiculidés comprend de très petites espèces, de quelques millimètres seulement, à sommet pointu. Le dernier tour, large et arrondi, occupe plus de la moitié de la hauteur totale. L'ornementation consiste en fines stries spirales régulières, nettement tracées sur toute la surface de la coquille.
          Le genre Ringicula possède une large échancrure siphonale à l'extrémité antérieure. L'extrémité postérieure de l'ouverture (du coté de la pointe), se termine par un angle aigü. Celle-ci est entièrement entourée d'une large callosité lisse qui déborde sur le labre (bord externe) en un bourrelet. Elle comporte trois plis sur le bord interne, très gros par rapport à la taille de la coquille, qui donnent à l'ouverture un aspect tourmenté et grimaçant caractéristique du genre. Il existe aussi, sur le bord opposé (le labre), une petite dizaine de fines crénelures.
.
          Le genre Ringicula est encore représenté dans la nature actuelle par de nombreuses espèces, par exemple R.auricula des côtes d'afrique de l'Ouest.

          Ringicula ringens, l'espèce la plus courante dans l'éocène, mesure 3 à 5mm de hauteur. Les stries spirales, faibles sur les premiers tours, sont mieux marquées sur le dernier qui en compte vingt à trente.
          Cette espèce est très abondante dans les gisements Bartoniens, un peu plus rare au Lutétien, mais elle passe souvent inaperçue à cause de sa petite taille.
 
barre.jpg
          - La première photo montre un exemplaire de 5mm de haut vu de face, il provient d'un sable Auversien des environs de Survilliers (Val d'Oise).

          - La seconde est une vue de coté du même exemplaire montrant le bourrelet qui entoure le bord externe de l'ouverture.

                     Retour en page d'accueil.

                     Retour à l'index systématique.

                     Retour à l'index alphabétique.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×