Chama punctata

                                                                   Chama  punctata
                                                                              BRUGUIERE  1792


Synonyme:  Chama calcarata
 
          Embranchement des Mollusques
          Classe des Bivalves
          Ordre des Hétérodontes
          Sous-ordre des Vénéroïdes
          Super-famille des Chamoïdes
          Famille des Chamidés


Cliquer sur les images pour les agrandir
                                                 c-calca1.jpg                    c-calca2.jpg 

              c-calca3.jpg      c-calca4.jpg     c-calca5.jpg

          La famille des chamidés, comme celle des ostréidés (les huîtres), comporte des bivalves déformés par la fixation. A ce titre leurs coquilles ont subit des modifications comparables: La valve de fixation, généralement la gauche, est la plus grande et la plus creuse, l'autre étant presque plate. La charnière est réduite à deux dents par valve (elles ont disparu chez les ostréidés). La forme de la coquille est très variable au sein d'une même espèce, car elle dépend de la configuration du substrat, ce qui rend la détermination des espèces difficile.
          La plupart des Chama sont fixées par la valve gauche: Elles sont dites normales. Mais certaines, fixées par la valve droite, sont dites inverses. C'est alors cette valve qui est plus creuse que la gauche. La coquille est à contour à peu près circulaire, nettement inéquilatérale avec un crochet fortement recourbé vers le coté antérieur (prosogyre). La ligne paléale ne comporte pas de sinus. Elle est bien visible ainsi que les deux empreintes musculaires.

          Chama punctata est une espèce de taille moyenne, 5cm de diamètre au maximum, ornée d'une dizaine de fortes lamelles concentriques, irrégulières, plus ou moins dentelées, parfois épineuses, surtout près des bords de la coquille. Ces épines, fragiles et souvent brisées, sont alors creusées d'un canal. Entre ces lamelles se trouvent des crénelures transversales, ce qui la distingue de l'espèce voisine et contemporaine C. lamellosa. La valve gauche comporte une grosse dent striée obliquement, entourée d'une fossette courbe, avec une dent plus faible en arrière. La valve droite ne comporte qu'une seule dent, qui correspond à la fossette courbe de l'autre valve.

          C’est un fossile du Lutétien et du Bartonien, surtout fréquent au Lutétien.
 
barre.jpg
           - Les deux premières photos montrent une valve gauche de 3cm de diamètre, face externe et interne, provenant d'un sable du Lutétien moyen des environs de Beynes (Yvelines).
           - Les deux suivantes montrent deux exemplaires plus petits (1,8cm de diamètre), valves gauche et droite, de même provenance. La valve gauche a une épine intacte et bien développée (les autres sont brisées) tandis que sur la droite les stries transversales caractéristiques de l'espèce sont bien visibles.
           - La dernière photo montre une vue du premier exemplaire du coté antérieur.

                   Retour en page d'accueil.

                   Retour à l'index systématique.

                   Retour à l'index alphabétique.


          

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×